Economie

Tous les chemins de la fiscalité mènent à Rome

Tous les chemins de la fiscalité mènent à Rome.

En effet, le mot « fiscalité » viendrait du latin fiscus, qui signifie « panier» ou « corbeille ». À Rome, il fut raconté que lorsqu’une guerre se présentait, les citoyens avaient deux choix : soit ils s’engageaient directement dans l’armée, soit ils contribuaient financièrement en versant de l’argent dans le fiscus pour payer un soldat. Le sixième roi de Rome, Servius Tullius, aurait rendu très fréquente cette pratique pour financer l’affrontement contre Véies, une cité proche de Rome, au VIème siècle avant J.C.  Rome fut donc le précurseur de la fiscalité et plus particulièrement de la contribution citoyenne !

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. En effet, l’empereur Auguste, premier empereur romain (et non ce n’était pas Jules César !), décida de diviser la fiscalité en deux parties. D’un côté, l’aerarium fut créé, qu’on peut désigner par le Trésor Public et qui fut régi par le Sénat. De l’autre côté fut créé un Trésor réservé à l’empereur lui-même, que les citoyens appelèrent rapidement fiscus et qui désignait en ce temps un panier percé. En effet l’argent versé était si vite dépensé par l’empereur que les citoyens romains pensaient verser leurs contributions dans un panier percé ! En effet, on estime que le mot fiscalité viendrait aussi du mot fiscus et de son diminutif fiscella, qui signifie aujourd’hui faisselle ! La faisselle, connue par tous les amoureux du fromage, tire son nom d’un moule à fromage percé et qui s’apparente finalement à un panier avec plein de trous. Encore aujourd’hui les contribuables se demandent s’ils ne versent pas leur argent dans des paniers percés…

Mais pour finir, ce n’est qu’à la fin du IIIème siècle que l’empereur Dioclétien jette les bases d’une fiscalité structurée. Pour redonner vie à un empire exsangue financièrement, l’empereur fusionne l’aerarium et le fiscus pour créer une organisation présidée par un unique responsable. Et c’est ce même responsable qui, dans nos temps modernes, sera appelé par le titre très connu de ministre des Finances ! Et la fiscalité fut.

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant au CELSA-Sorbonne.
Diplômé de l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Cyril Garrech
Suivez-moi !