Economie

Les 5 chiffres clés des inégalités hommes-femmes au cinéma

Le « gender gap », l’écart de salaires hommes-femmes, persiste décidemment partout, même au cinéma ! Selon Forbes, en 2013, les femmes les mieux payées avaient, en tout, gagné près de 181 millions de dollars. Les hommes les mieux payés, eux, atteignaient les 465 millions de dollars ! Jennifer Lawrence, célèbre pour sa prestation dans Hunger Games, fut très médiatisée en octobre 2015 pour s’être insurgée contre ce gender gap qui sévissait à Hollywood. Jessica Chastain, à son tour, dénonça en octobre 2015 « l’énorme écart de salaire homme-femme présent au sein de l’industrie [cinématographique] ». En effet, l’actrice de « Seul sur Mars » aux côtés de Matt Damon, déclara au HuffPost Live qu’elle n’aurait touché qu’un quart du cachet qui lui était prévu, soit 2 millions de Hollywood dollars contre 25 millions de dollars pour Matt Damon. Mais les inégalités ne s’arrêtent pas là.

75 000 000

C’est le plus haut salaire jamais atteint en 2013 par un acteur (Robert Downey Jr.)! Le plus haut cachet touché par une femme n’atteignait « que » 33 millions de dollars, gagné par Angelina Jolie. Ce qui correspondait, aussi, au salaire le plus bas touché par un des acteurs les mieux payés…

9

C’est le pourcentage de réalisatrices recensées à Hollywood ! Ces dernières ont, cependant, davantage tendance à réaliser des documentaires que des films classiques. On compte d’ailleurs un ratio d’une femme pour 5 hommes travaillant dans l’industrie du film. Et un ratio d’une actrice pour 2,25 acteurs.

30

C’est le pourcentage de dialogues accordés dans les films aux femmes selon le Center for the Study of Women in Television, Film and New Media ! Une étude de Polygraph va plus loin, en montrant que seulement 9 films sur 300 font parler les femmes en majorité. Les films hollywoodiens ne sont pas les seuls, puisque Polygraph a montré que dans certains films Disney, tels que Pocahontas et la Petite Sirène, les hommes accaparaient la parole dans 70% des cas. La limite de ce type d’étude est de penser que les réalisateurs ont intentionnellement minimisé les rôles féminins. Cela reste à prouver.

26,2

C’est le pourcentage d’actrices effectuant des scènes de nue ou partiellement nue ! Les hommes, quant à eux, ne sont que 9,4% à en faire selon une infographie de la New York Film Academy. L’étude va plus loin en montrant que 28,8% des actrices portent des vêtements aguichants et ostensiblement sexuels contre 7% des hommes.

1

Une seule et unique réalisatrice a remporté l’Oscar du « Best Director » depuis la création de la cérémonie ! Seules 4 réalisatrices ont été nominées pour cet Oscar : Lina Wertmüller en 1976, Jane Campion en 1994, Sofia Coppola en 2004 et Kathryn Bigelow en 2010, la seule gagnante, pour son film « Démineurs ». En tout pour tout, en 2013, on comptait 35 nominations féminines toutes catégories confondues, contre 145 pour les hommes…

 

Quand Harry Potter dénonce le salaire d’Hermione

Les femmes ne sont pas seules à s’insurger contre ces inégalités, Daniel Radcliffe s’est récemment exprimé sur le sujet auprès de l’Australian Daily Telegraph. L’acteur, alias Harry Potter pour à peu près 99% de ses fans, ne pensait pas, naïvement, qu’un tel problème existait toujours dans le milieu cinématographique. En entrecoupant son témoignage de quelques « fucking », l’acteur s’est exprimé : « C’est complètement fou. Il est vraiment temps pour cette industrie d’aller de l’avant. Si l’on veut se montrer libéral et enclin au progrès, ce genre de problème ne devrait pas exister. » Daniel Radcliffe a de même ajouté : « Je ne peux pas m’empêcher de penser : Qui ? Mais qui ose encore faire ça ? ». En concluant, bien entendu, qu’acteurs et actrices devaient être payés de manière équitable.  

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant au CELSA-Sorbonne.
Diplômé de l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Cyril Garrech
Suivez-moi !