La Petite Interview

La Petite Interview | Marie Laure Sainte-Croix, fondatrice d’Objectif-Reconversion

Economy & Co a décidé d’interviewer, rapidement et simplement, des professionnels liés de près ou de loin à l’économie et la gestion. Le but étant d’en savoir plus sur leur métier et leur parcours à travers 8 questions ! On accueille donc aujourd’hui Marie Laure Sainte-Croix, fondatrice d’Objectif Reconversion !

 

  • Pouvez-vous me décrire en une phrase ce que fait Objectif-Reconversion ?

Objectif-Reconversion  est un cabinet de conseil en création d’entreprise spécialisé en stratégie et en communication et qui, en collaboration avec des meilleurs experts, propose d’accompagner les entrepreneurs dans la réalisation et la mise en œuvre de leurs projets professionnels.

 

  • Quel a été votre parcours jusqu’ici ?

Spécialiste des fonctions commerciales depuis plus de 20 ans, j’ai occupé des postes de direction commerciale et de dirigeant d’entreprise, notamment de conseil en stratégie & communication auprès des dirigeants de TPE.

Mon parcours, complété par un cursus de coach professionnel, de formateur en gestion du stress et gestion du temps, me permet d’accompagner chacun de mes clients vers l’atteinte de leurs  objectifs. Aujourd’hui, je dirige également le cabinet Objectif-Reconversion, où je propose mon expertise en fédérant des experts reconnus dans leurs professions : consultants, graphistes, community managers, experts-comptables, agences web, agences de presse.

 

  • Commençons à rentrer dans le vif du sujet : en quoi consiste votre métier ?

Mon métier s’articule autour de 2 axes très complémentaires :

Le conseil  auprès de dirigeants d’entreprise et de porteurs de projets pour définir ou redéfinir  leur stratégie et leur plan de communication, pour leur permettre d’atteindre des objectifs ambitieux mais réaliste

Le coaching avec une approche dit de «Personal Branding ». J’accompagne chacun de mes clients  à la réalisation de son autodiagnostic en tant qu’individu. Ce travail permet de valoriser ses forces, ses valeurs, ses passions mais aussi de réaliser ses faiblesses. Le but étant de réussir à se poser les bonnes questions et de redéfinir ses objectifs.

 

  • Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Indéniablement le coté humain, participer à la réalisation et la mise en œuvre de projets très variés. C’est formidable de pouvoir aider les autres, de voir la concrétisation de leur projet et de leur réussite.

Le moins ? Devoir dire la vérité à des personnes en leur expliquant que leur projet n’est pas réaliste. Fort heureusement nous trouvons toujours des solutions pour rectifier le tir et améliorer les projets pour qu’ils restent ambitieux mais réalistes et surtout réalisables.

 

  • L’entrepreneuriat, c’est quoi selon vous ?

C’est la volonté de laisser vivre sa part de créativité, son désir d’autonomie et de réussite. De prendre des risques, de sortir de sa zone de confort pour se réaliser.   

 

  • Il n’existe pas de recette miracle pour réussir son entreprise. Mais qu’est-ce qui explique qu’une entreprise sur deux disparaisse 5 ans après sa création en France ?

Créer son entreprise ne s’improvise pas. Si une entreprise sur deux échoue 5 ans après sa création, c’est avant tout à cause du manque d’accompagnement au départ. Faute d’être bien préparés, les créateurs d’entreprise multiplient les erreurs. La principale étant de considérer, à tort, que la nécessité d’élaborer une stratégie ne concerne que les grandes entreprises…Les conséquences peuvent alors être dramatiques. Pourtant, ces situations catastrophiques pourraient facilement être évitées ! Si, dès le départ, la stratégie de l’entreprise est définie, que les risques sont analysés et qu’un panel de solutions a été identifié ; il va s’en dire que la stratégie doit être analysée et redéfinie régulièrement et que l’entrepreneur doit avoir un plan d’actions construit étape par étape  pour atteindre ses objectifs.

 C’est pour cela que j’ai lancé Objectif-Reconversion, pour accompagner les créateurs d’entreprise dans la réalisation  et la mise en œuvre  de leurs projets professionnels.

 

  • Ne trouvez-vous pas que l’on glorifie trop les entrepreneurs au point de dénigrer le fait d’être salarié ?

Je ne pense pas que l’on glorifie trop les entrepreneurs au point de dénigrer les salariés. Par ailleurs, ce sont souvent les salariés qui glorifient les entrepreneurs lorsqu’ils réussissent. Parce que les entrepreneurs sont des créatifs, qui prennent des risques, pour réaliser leurs rêves. Et si de nombreux salariés rêvent de créer leur entreprise, la peur de sortir de leur zone de confort et de prendre des risques sans savoir les maîtriser reste leur principal frein à réaliser ce rêve.

 

  • Si vous deviez exercer un métier totalement différent, que feriez-vous ? 

Je serais scénariste ou inventeur. En tout cas un métier ou ma part de créativité pourrait s’exprimer…

 

Merci infiniment à Marie Laure Sainte-Croix de s’être prêtée au jeu pour Economy & Co ! 

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant à l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Consultant en communication freelance.
Cyril Garrech
Suivez-moi !