La Petite Interview

La Petite Interview | Arthur Gueidan, co-fondateur de Ssshake

Faciliter et faire émerger des rencontres artistiques pleines d’ambition et de passion, basées sur la collaboration et l’entraide, c’est le projet audacieux dans lequel s’est engagé Arthur Gueidan, co-fondateur de l’application mobile SSHAKE

 

  • En quoi consiste SSSHAKE ?

SSSHAKE est une application mobile dédiée aux collaborations créatives entre talents issus de tous domaines artistiques. Que ce soit la publicité, l’architecture, le design, les beaux-arts, la vidéo, la musique, ou bien même le body art, chaque esprit créatif a sa place au sein de SSSHAKE.

L’idée derrière cette application est de rassembler tous ces créatifs sur une seule et même plateforme, faciliter les rencontres et la production de projets interdisciplinaire.

Plus loin encore, nous organisons des événements de networking dédiés aux créatifs afin de favoriser les rencontres et surtout de démocratiser ce genre d’initiative qui apparaît souvent comme ennuyeuse. A chacun de ces événements, nous essayons d’organiser quelque chose de différent, que ce soit de la musique live, des performances artistiques, des sessions de Réalité Virtuelle – l’idée est d’offrir une expérience différente des événements de networking classiques.

Pour résumer, SSSHAKE c’est avant tout un état d’esprit, une façon d’appréhender sa vie et ses projets en tant que créatif basé sur des valeurs de partage, d’échange, et d’apprentissage.

 

  • Qu’est-ce qui vous a amené à créer cette application ?

SSSHAKE est le fruit d’une problématique à laquelle nous avons été de nombreuses fois confronté, à savoir, qu’il est compliqué de trouver LA bonne personne pour un projet créatif, surtout lorsque l’on manque de réseau. Nous souhaitons apporter une alternative à tous les artistes qui se sont retrouvés un jour bloqué dans un processus de création.

Plutôt que de passer par Facebook ou par des groupes LinkedIn en postant une annonce qui risque de se perdre dans le fil d’actualité, en rencontrant directement les créatifs au travers de l’application il est plus simple d’entamer un processus de collaboration.

 

  • Existe-t-il des applications ou site concurrents à SSSHAKE ?

Il existe quelques applications mobiles concurrentes à SSSHAKE, mais celles-ci ne sont pas réellement axées sur les notions de partage et d’échanges. Plutôt que de promouvoir l’aspect contemplatif à juste scroller des profils, nous essayons de promouvoir l’aspect local, le côté proximité car il apparaît presque inutile de connecter avec quelqu’un que l’on ne pourra jamais rencontrer dans la vraie vie.

 

  • Quel genre de projets souhaitez-vous faire émerger avec votre application ?

Nous sommes davantage orientés « profil » que « projet », nous voulons avant tout offrir aux utilisateurs une expérience riche, réussie et ludique et surtout leur permettre de se constituer un solide réseau. Cependant, un projet qui a été pour nous l’une des références lorsque l’on pitchait SSSHAKE est celui de la collaboration entre l’artiste Tyrsa et la pâtisserie Liberté. Deux univers artistiques qui n’avaient pas spécialement vocation à se rencontrer mais qui ont pourtant fini par sortir un produit à fort potentiel conceptuel ainsi qu’à l’esthétique parfaite.

La collaboration entre domaines qui n’étaient pas voués à se croiser est l’objectif ultime, cependant, chaque collaboration a son importance, tant que les différents acteurs de cette initiative prennent du plaisir et arrivent à produire quelque chose ensemble.

 

  • L’application est-elle payante ? Comment comptez-vous vous rémunérer ?

Notre application sera gratuite, nous ne ferons jamais payer les utilisateurs pour qu’ils puissent se rencontrer. En ce qui concerne notre business model, nous partons sur la base d’un Freemium, une fois que notre traction est suffisante, nous inclurons des fonctionnalités payantes. Nous sommes également en train de peaufiner des partenariats avec des entreprises pour le futur, mais cela reste encore un peu secret, rendez-vous en 2018 !

 

  • Vous souhaitez d’abord lancer l’appli en Angleterre puis en France : y a-t-il une différence d’approche des marchés ?

Effectuer d’abord un lancement en Angleterre, plus particulièrement à Londres, est apparu comme une évidence. Le Hub créatif Londonien est l’un des plus réputés d’Europe, voire du monde. Nous avons constaté une réelle demande, notamment au travers de nos évènements. Je pense que la collaboration est une pratique davantage démocratisée outre-manche. Cependant, nous espérons opérer notre lancement en France fin 2017 et pourquoi pas promouvoir des collaborations entre résidents de différents pays, après tout, Londres n’est qu’a 2h30 de Paris.

Afin de pouvoir lancer ssshake en France, nous organisons une campagne sur Kickstarter, vous pourrez trouver le lien juste ici – https://www.kickstarter.com/projects/189999026/ssshake-creative-community

 

  • Comptez-vous vous appuyer d’artistes connus et influents pour faire démarrer l’application ?

Nous avons effectivement quelques artistes et influenceurs qui sont prêts à nous aider pour le lancement de l’application, ceux-ci opèrent davantage en qualité d’ambassadeur, mais ce serait avec grand plaisir de voir des personnalités renommées s’intéresser à notre projet.

 

  • Sur le long-terme, comment voyez-vous évoluer SSSHAKE ? Avez-vous par exemple pensé à y mêler une plateforme de crownfunding ?

L’un de nos ultimes buts serait de pouvoir se lancer dans toutes les grandes villes d’Europe tout en démocratisant la dynamique de nos événements de networking car ceux-ci représentent le cœur même de notre vision. Nous avons effectivement pensé à inclure une plateforme de crowdfunding mais cela nécessiterait un développement web, et à vrai dire, notre future plateforme web, s’il y en a une, sera dédiée à autre chose. Peut-être dans plusieurs années…

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant à l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Consultant en communication freelance.
Cyril Garrech
Suivez-moi !