Entreprise

La passion de l’entrepreneur : une arme à double tranchant

Chez l’entrepreneur, la passion est l’une des principales raisons qui le pousse à créer son entreprise et cela se comprend ! Créer son entreprise n’est pas un long fleuve tranquille et bien que l’argent et le désir d’indépendance peuvent être des raisons suffisantes à court et moyen termes, sur le long terme mieux vaut s’épanouir dans son entreprise. Pourtant, une récente étude a montré que la passion – Ô combien importante pourtant – ne suffisait pas pour bien démarrer une entreprise ! Elle pourrait même devenir un élément négatif.

En effet, c’est ce qu’avancent les travaux des chercheurs Utpal M. Dholakia, Michael Herzenstein et Scott Sonenshein de l’Université Rice. En prenant un échantillon d’une centaine d’entrepreneurs étudiants de domaines d’activité très variés, les chercheurs se sont intéressés à l’évolution des entreprises créées sur quelques années. Selon les chercheurs, il n’existerait aucun lien entre le « degré de passion » de ces entrepreneurs en herbe et les résultats actuels de l’entreprise ! En effet, selon l’étude, ce qui compte et ce qui fait la différence est la préparation : la connaissance du marché, la capacité à prévoir et à combattre et les outils techniques. Cela peut relever du sens commun, néanmoins bon nombre d’entrepreneurs, emportés par leur passion d’entreprendre, se heurtent très vite à certains écueils qu’ils n’arrivent pas à surmonter. L’un deux, et sûrement le plus important pour des jeunes pousses, est la levée de fonds.

Les chercheurs ont ainsi démontré que les investisseurs professionnels n’étaient que peu réceptifs à la passion des entrepreneurs. Ils prêteraient en effet davantage d’attention à l’état de leur préparation : leurs plans, la logique et la viabilité de leur projet.

Néanmoins, sur les plateformes de crowdfunding, tout s’inverse. En effet, les chercheurs ont étudié et analysé en profondeur pas moins de 552 projets d’entreprises sur Indiegogo, l’une des plateformes de crowdfunding les plus importantes au monde. Leur conclusion a été surprenante. En effet, les entrepreneurs ayant le plus exprimé leur esprit « enthousiaste », « passionné » ou encore « dévoué » ont eu trois fois plus de chance d’atteindre leur objectif de financement. Et ce, avec ou sans bonne préparation !

Une différence notable existe donc entre le monde des investisseurs professionnels et celui des investisseurs particuliers.

Mais quelle conclusion tirer de cette étude ?

Les chercheurs rassurent les entrepreneurs : ne soyez pas « moins » passionnés ! Un projet n’est attirant que s’il naît d’une envie et d’un rêve. Néanmoins, l’équipe de recherche met en garde contre le trop plein d’enthousiasme qui peut nuire à la viabilité du projet lui-même. Il faut savoir autant séduire un groupe d’investisseurs professionnels que des particuliers du crowdfunding. C’est pour cela que l’équipe conseille aux entrepreneurs de garder la tête froide et de montrer aux investisseurs qu’ils maîtrisent leur projet et chaque petit détail qui l’entoure, aussi infime soit-il.

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant à l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Consultant en communication freelance.
Cyril Garrech
Suivez-moi !