Drôle d'histoire !

Kidzania : le parc d’attraction de l’entreprise

Alors que le nouveau parc d’attraction vient d’ouvrir à Londres il y a quelques mois, Kidzania propose aux enfants de 5 à 15 ans une immersion dans le monde de l’entreprise à la fois ludique et professionnelle. Leader de « l’edutainment », les 16 parcs accueillent près de 31 millions de visiteurs chaque année dans le monde.

Initié en 1999 par un entrepreneur mexicain, Xavier Lopez Ancornia, le parc d’attraction propose aux enfants d’exercer une soixantaine de métiers : en passant par l’agent d’entretien aux cadres commerciaux ou aux pilotes d’avions. En travaillant, les enfants obtiennent de l’argent, le kidzos, une monnaie factice : tout travail mérite salaire selon l’esprit du parc. Kidzania est organisé à la façon d’une société capitaliste classique et stéréotypée : banques, écoles, pompiers, hôpital, usines mais aussi magasins ! En effet où les enfants peuvent-ils mieux dépenser leur argent que dans les magasins ?

Mais c’est peut-être à partir de cette idée que le parc d’attraction va trop loin : la moitié des entreprises représentées étant de vraies marques. H&M pour les vêtements, Renault pour les garages et voitures, DHL pour les livraisons… Il y a de quoi resté dubitatif. Mais les responsables d’ajouter que la participation de grandes marques aux parcs d’attraction apportent davantage de réalisme à l’immersion.

Enfin, à la différence d’un parc d’attraction classique, l’esprit de Kidzania est clair et à double tranchant ; d’un côté les enfants sont encouragés à vivre « la vraie vie », un principe noble et formateur, mais de l’autre ils sont poussés à un mode vie trop caricatural, ayant pour seule fin l’enrichissement et la consommation. Remplacer les vraies marques par des marques fictives et le kidzos – l’argent fictif – par des récompenses plus « bon enfant » rendraient le parc d’attraction plus acceptable.

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant à l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Consultant en communication freelance.
Cyril Garrech
Suivez-moi !