La Petite Interview

Jean Baptiste Marsaud démocratise l’architecture d’intérieure

Jean Baptiste Marsaud démocratise l'architecture d'intérieure

Il fallait y penser et le faire ! Alors que les décorateurs et architectes d’intérieurs sont en grande majorité réservés aux plus fortunés, Jean Baptiste Marsaud et Nurra Barry ont décidé, en juin 2014, de changer la donne et de faire en sorte que ces mêmes prestataires puissent être accessibles aux plus petits budgets. Jean Baptiste Marsaud, diplômé d’une école de commerce et passionné d’entrepreneuriat, nous expose les traits, la réussite et le parcours de sa start-up MISM : Mon Intérieur Sur Mesure

 

Mon Intérieur Sur Mesure c’est la start-up qui démocratise l’architecture d’intérieur auprès des particuliers partout en France, Suisse, Belgique et Luxembourg. Comment ? En proposant des prestations d’architectes d’intérieur dont le contenu, le prix et les délais sont connus à l’avance.

Cette façon de marketer la profession permet de la démystifier. La preuve, 92% de nos clients n’avaient jamais fait appel à un architecte d’intérieur !

En général, un architecte d’intérieur se rémunère en prenant 10% de commission sur la valeur du chantier. 10% d’une somme non déterminée, c’est plutôt anxiogène pour un particulier !

Chez MISM, nous proposons les mêmes prestations : de la conception au suivi de chantier en passant par le shopping mais de façon cloisonnée. Ainsi, le client peut arrêter de collaborer avec nous dès lors qu’il se sent à l’aise sur le projet et qu’il peut reprendre la main.

 

·   D’où vous est venue l’idée d’une telle entreprise?

Cela vient d’abord de mon associée Nurra Barry qui après avoir arpenté les couloirs des grandes institutions de banque-assurance dans les services marketing a décidé de changer de vie et de renouer avec une passion d’enfance, l’architecture d’intérieur. Elle est partie se former dans la prestigieuse Parson’s School de New York et est revenue en France.

Elle a étudié le marché pour connaître les offres de la concurrence et s’est rendue compte que ce marché était très éclaté – il est très majoritairement composé d’indépendants – et que ces indépendants ne savaient pas se vendre. Elle est donc venue me chercher pour monter ensemble une entreprise qui serait capable de rendre enfin accessible cette profession.

 

·   Au vu de votre parcours, vous n’avez pas de certifications ou de diplômes en architecture. Comment avez-vous donc réussi à mettre ce projet sur pied? Surtout d’un point de vue du financement ?

Tout comme Nurra, j’ai travaillé dans l’assurance et les services financiers, c’est d’ailleurs chez AXA que nous nous sommes rencontrés.

Ce n’était que le commencement de ma carrière et j’avais un sentiment de frustration car je ne savais pas pour qui je travaillais réellement. J’ai donc fait le point et me suis rendu compte que j’avais besoin de travailler au service des particuliers, des personnes que je suis capable d’identifier et que je serai capable d’une façon ou d’une autre de les rendre heureux et d’avoir un retour direct de leur part.
Aussi, j’ai toujours eu au fond de moi l’envie d’entreprendre. Mes deux envies seraient comblées avec MISM, je n’ai pas hésité.
Très rapidement nous nous sommes associés avec Simon Lamellière, CTO, qui développe en continu notre ERP et nos sites web avec talent.

Nous avons démarré avec 15 000 euros de capital et un réseau dynamique toujours prêt à nous aider. Nous avons des frais de structures très légers et un BFR négatif. Ces deux dernières années nous avons autofinancé notre croissance grâce à une traction constante de 15% par mois.

Nous venons tout juste de terminer notre première levée de fonds : 300 000 euros auprès de business angels. Cette levée nous a permis de recruter 2 personnes supplémentaires et d’augmenter notre budget d’acquisition.

 

·   MISM couvre à peu près toute la France, comment cela fonctionne-t-il en interne? Travaillez-vous avec d’autres architectes d’intérieur ?

Les architectes d’intérieur de MISM sont des indépendants à qui l’on attribue un secteur géographique. Ils travaillent pour MISM en sous-traitance. Nous détenons la relation client, cela fait la différence avec les market places qui se multiplient car nous sommes sur toute la chaine de valeur (conception, shopping, travaux,…)

En décembre 2014, alors que nous n’étions que sur l’île de France, une opportunité de passage sur Télématin nous a été offerte. Il a donc fallu recruter en 2 semaines une vingtaine d’architectes d’intérieur dans toute la France afin de répondre à la demande. Depuis ce reportage, nous couvrons donc tout le territoire. Au fur et à mesure nous avons étoffé notre présence portant le nombre de nos architectes d’intérieur à 70 en France mais aussi au Luxembourg et en Suisse et Belgique francophones. Ils sont tous diplômés d’architecture d’intérieur, ont en moyenne plus de 8 ans d’expérience (4 ans minimum) et ont tous une excellente culture générale du design. Chez MISM, nous n’imposons pas un style, nous révélons celui du client.

Nous recevons 3 fois par an nos architectes d’intérieur pour un séminaire de 2 jours consacrés à la formation sur des nouveaux matériaux, des nouvelles techniques de fabrication etc. Par exemple le prochain sera dédié au design de la lumière. À chacune de ces occasions nous réservons 3 heures dédiées à l’amélioration de nos process et de notre offre. Chez MISM, nos architectes d’intérieur sont aussi des clients !

 

·   Question bête mais qui vaut le détour : que peut-il se passer en cas de client mécontent de son intérieur ?

Nous avons mis beaucoup d’étapes de contrôle permettant de limiter les propositions qui ne sont pas en phase avec le client. Il y a d’abord le compte rendu qui va cadrer les attentes du client. Ensuite, le book de l’architecte d’intérieur est relu par nos architectes d’intérieur salariés au siège et par le responsable clientèle qui a pris le brief du client au tout début.

Lorsque le client reçoit son book, il s’agit en fait d’un site internet dédié, il a la possibilité de commenter chaque proposition. En fonction de sa commande, le client dispose de 15 jours à 1 mois de SAV. Période pendant laquelle nous allons faire des ajustements sur la proposition jusqu’à ce que le client obtienne une totale satisfaction. Nous avons une personne en interne qui est dédiée au traitement de ces questions en collaboration avec les architectes d’intérieur concernés.

Tout cela permet d’obtenir un niveau de satisfaction client à 90%. Ce taux tend à progresser au fur et à mesure des outils que l’on ajoute.

 

·   D’un point de vue du prix, vous dites proposer des prestations très en dessous du prix du marché. Quels sont les prix moyens pour ce type de service ?

Nous ne disons pas que nous sommes très en dessous du prix du marché. Le prix du marché est très difficile à calculer car le contenu et le prix des prestations est très variable d’un professionnel à l’autre. Nous jugeons plutôt que nous nous situons dans la moyenne du marché. Notre approche est juste différente. Nous proposons un service structuré et un cadre de confiance pour les particuliers. 

La prestation ne tient pas à un seul indépendant qui peut abandonner votre projet s’il en trouve un plus intéressant par ailleurs. En faisant appel à MISM, le client contracte avec une entreprise qui tient ses engagements et qui met toute une équipe au service de son projet. De ce point de vue là, nous sommes effectivement très compétitifs.

 

·   Avez-vous pensé proposer MISM aux entreprises ?

MISM pour les entreprises… OUI bien sûr ! Nous avons déjà travaillé pour des start-up et des grands groupes via notre réseau personnel. Pour le moment nous n’avons pas construit d’offres à prix fixes car les demandes sont très variables. Nous y réfléchissons encore mais pour le moment, nous travaillons avec les entreprises sur devis, au cas par cas.

Nous nous développons aussi en BtoBtoC. C’est à dire que nous proposons notre offre aux professionnels de l’ameublement et de l’immobilier au service de leurs propres clients. Par exemple, chez les constructeurs qui vendent un appartement sur plan, il n’y a quasiment aucun lien avec le client jusqu’à la livraison du bien alors que c’est en général très angoissant d’acheter sur plan pour un particulier. Nous proposons à ces acteurs d’offrir un coaching déco à leurs clients pour les aider à se projeter dans leur futur logement et à préparer leur emménagement ou bien formuler leurs demandes de modification des plans.

 

·   Quels sont vos plans d’avenir pour MISM ?

Nos plans pour l’avenir sont de développer les partenariats en BtoBtoC en marque blanche. De continuer d’étoffer notre réseau d’architectes d’intérieur avec l’objectif d’en salarier au moins un par grande région et de nous développer à l’international d’ici 2018.

En ce qui concerne les prix, nous ne souhaitons pas baisser les prix mais faire  toujours  pour ce même prix en adoptant des outils innovants qui permettront de faire vivre une expérience toujours plus agréable au client pendant le RDV, en négociant avec les fournisseurs des tarifs toujours plus avantageux pour nos clients et en dénichant des jeunes créateurs afin de proposer des produits quasi-uniques et accessibles à notre clientèle

En ce qui concerne les prestations, c’est les demandes des clients et les suggestions de nos architectes d’intérieur qui font émerger de nouvelles offres ou options. Par exemple nous réfléchissons à un forfait ACTION qui consisterait à proposer aux clients une visio-conférence de 30mn à 1 heure avec leur architecte d’intérieur pour faire un dernier point avant de se lancer dans leur projet car souvent, nos clients appliquent nos recommandations 1 à 3 mois après notre passage.

Enfin, l’objectif de MISM, c’est de devenir la référence n°1 de l’architecture et de la décoration d’intérieur d’abord en France puis en Europe !

Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant à l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Suivez-moi !