Drôle d'histoire !

Histoire d’entreprise | Le Lego handicapé

Alors que Barbie a maintenant pris du ventre,  Lego se veut lui aussi miroir de la diversité. Après que le mouvement #ToyLikeMe ait pointé du doigt le fait que les jouets Lego ne permettaient pas aux enfants malades et handicapés de se reconnaître en eux par le biais d’une pétition, l’entreprise Lego a décidé de créer une figurine Lego en fauteuil roulant.

Celle-ci a donc été dévoilée lors de la foire au jouet de Nuremberg et est même accompagnée d’un chien guide (en figurine bien sûr). Lego avait déjà décidé de peindre l’ensemble de ses figurines en jaune pour représenter la diversité ethnique. Avec près de 12 figurines crées par seconde chaque jour, et une gamme de figurines aussi variée qu’originale, ce n’était qu’une question de temps pour que l’entreprise danoise ne crée un Lego en fauteuil roulant.

Mais peut-être est-ce là la seule limite de la firme, celle-ci souhaitant éviter à tout prix tout parti pris politique. En effet en 2014, le grand provocateur chinois Ai Wei Wei eut l’idée de construire une gigantesque mosaïque représentant des dissidents politiques à l’aide de Lego. La firme intervint immédiatement et refusa de livrer les produits nécessaires à l’artiste, protestant que les Lego n’étaient guère utilisables à des fins politiques.

PS :  À dire vrai, Lego a maintenant au moins  deux figurines en fauteuil roulant : celui cité plus haut et le Professeur Xavier des X-Men. Mais lui il fait ce qu’il veut.

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant au CELSA-Sorbonne.
Diplômé de l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Cyril Garrech
Suivez-moi !