Entreprise

Histoire d’entreprise | La « Final Fantasy » de Squaresoft

Final Fantasy, c’est toute mon enfance et sûrement celle de bon nombre d’autres fans du jeu vidéo ! Monde fantastique, poétique et dramatique, Final Fantasy doit son nom à la situation financière de son créateur :  Hironobu Sakaguchi.

En effet, créée en 1983 par Masafumi Miyamoto, l’entreprise Squaresoft connaît un léger succès avec la sortie de ses deux premiers jeux vidéo «  The Death Trap » et « Will :The Death Trap II » sur les consoles de jeux PC-88 et FM-7. Mais le marché évolue et la nouvelle génération de jeux vidéos sort sur la Famicon, la nouvelle console de salon de Nintendo. Bien qu’ayant obtenu une licence pour produire des jeux sur la Famicon, Squaresoft ne perce pas. Tant est si bien que sa situation financière se trouve dans le rouge.

C’est alors qu’Hironobu Sakaguchi, alors inspiré par le tout nouveau jeu de l’entreprise Enix « Dragon Quest », décide de jouer le tout pour le tout. En mobilisant ses dernières ressources, Sakaguchi se lance dans ce qu’il pensait être sa « dernière fantaisie » : Final Fantasy.

Sorti en 1987 sur NES, Final Fantasy est un RPG ( Role Player Game ou jeu de rôle) dans lequel on incarne des héros dans un monde fantaisiste, plein de magie et de monstres à combattre. Le jeu est un véritable succès avec près d’1,5 millions d’exemplaires vendus ! Un succès qui perdura jusqu’à aujourd’hui.

C’est en 2003 que Squaresoft fusionne avec Enix, le créateur de Dragon Quest qui a lui-même inspiré Sakaguchi. Square-Enix représente maintenant un chiffre d’affaire de 882 millions d’euros.

Bref, une belle histoire qui m’a autant fait rêver que ses jeux vidéo !

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant à l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Consultant en communication freelance.
Cyril Garrech
Suivez-moi !