Drôle d'histoire !

Comprendre en 1 minute la création des réactions Facebook

Depuis la création du bouton « Like » en 2009, beaucoup se demandaient comment ne pas « liker » un événement triste ou embêtant : enterrement, belle-mère à la maison, coupe de cheveux ratée et j’en passe ! 7 ans après, Mark Zuckerber a enfin eu la réponse : les réactions !

Publication de Mark Zuckerberg / source : www.socialmediatoday.com

Publication de Mark Zuckerberg / source : www.socialmediatoday.com

Triste, énervé, impressionné, mort de rire ou les boutons « J’adore » et « J’aime » : voilà ce sur quoi a travaillé toute une équipe de la Silicon Valley. Pauvre d’eux.

Mais ces réactions sont le fruit d’une stratégie de marketing réfléchie. Si Mark Zuckerberg a annoncé l’arrivée des réactions comme un meilleur moyen de nous « exprimer », il a omis le fait qu’ils sont avant tout là pour alimenter les bases de données de Facebook. Ceci concerne 1,59 milliards d’utilisateurs actifs par mois.

Cette image vous fait rire ? Nous allons davantage en afficher dans votre fil d’actualité. Cette vidéo vous impressionne ? Nous allons vous en proposer encore. Vous adorez ces chaussures ? Laissez-nous vous afficher de meilleures publicités.

Si ces drôles de réactions nous permettront certes de mieux nous exprimer, celles-ci feront avant tout le bonheur des marchands de données, à savoir les entreprises et Facebook !

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant au CELSA-Sorbonne.
Diplômé de l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Cyril Garrech
Suivez-moi !