La Petite Interview

Belgrad Music, une agence de communication en rythme avec la musique

Petite note de musique aujourd’hui avec l’agence Belgrad Music, agence de communication musicale innovante fondée par Enzo Orlando, Pablo Mendy et Jérémy Crohet. Actuellement directeur de la communication de l’agence, Jérémy Crohet nous parle avec passion de l’univers incroyable dans lequel évolue Belgrad Music : un monde à la fois hautement artistique et commercial, dans lequel la personnalité et l’image de chaque artiste vaut de l’or sur le marché de la musique.

 

  • Pourriez-vous décrire brièvement Belgrad Music ?

Belgrad Music est une agence de communication musicale, c’est à dire que nous communiquons principalement à travers la musique, même si notre spectre de compétences est assez large, qui va de la production d’événements privés à de l’architecture musicale, en passant par de l’endorsement, de la création d’identité musicale, de la direction artistique, etc… Nous avons fondé Belgrad Music (mes associés, Enzo Orlando, Pablo Mendy et moi même), il y a bientôt un an et demi alors que nous étions dans une autre boite de production afin de répondre à un besoin croissant que nous avions perçu dans le milieu privé et corporate, milieux dans lesquels nous intervenons quasiment exclusivement.

 

  • Qu’est-ce qui vous a amené à diriger la communication de l’agence ?

Cela s’est fait très naturellement, lors de la création de l’agence, afin d’être ordonné, nous avons dû nous partager les rôles et les différentes casquettes en fonction des compétences de chacun, venant du milieu de la communication, cela est venu comme une évidence.

 

  • Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce métier ? Le moins ?

Comme dans tous les métiers, encore plus dans ceux de l’artistique, il y a beaucoup d’avantages et d’inconvénients. Ils viennent souvent de pairs en fait.  Si je devais en retenir que un, ça serait l’excitation et la joie que nous procurent certains moments, le H-1 avant un événement quand tout est prêt et qu’on attend le coup d’envoi, la rentrée d’un nouvel artiste qu’on a vraiment cherché à avoir, lorsque lors d’appels d’offres, notre proposition est retenue.

A contrario, la déception lorsque celle-ci n’est pas sélectionnée est assez dure, on se pose des questions mais comme je dis pour savoir bien gagner il faut savoir bien perdre de temps en temps et savoir reconnaître le talent de chacun. 

 

  • Pourriez-vous nous éclairer sur ce qu’est la communication musicale ?

Lorsqu’une entreprise prend la décision de collaborer avec un artiste elle prend le pari d’associer une culture, un univers. La musique fait appel au sensitif et touche tout le monde dans son quotidien, elle le sublime, elle émeut, elle fait réagir, elle est donc créatrice de liens. La communication et le marketing doivent s’adapter aux grandes évolutions et aux attentes de la société qui deviennent clairement de plus en plus tap to right/or/left, rapide, la musique permet de pouvoir toucher une cible clairement définie en touchant l’inconscient de façon plus spontanée. La valeur ajoutée de l’association entre artiste/marque est significative puisque l’artiste donne une image créative et innovante à l’entreprise. Il valorise la marque et contribue à sa notoriété. Il permet une  différenciation vis à vis de la concurrence. Désormais, nous arrivons à un point névralgique puisqu’il s’agit pour une entreprise d’utiliser le marketing culturel en utilisant la collaboration artistique comme un réel outil de développement commercial.

 

  • Comme écrit sur votre site, vous souhaitez « présenter les artistes de demain » : ce sont eux qui viennent à vous ou l’inverse ?

C’est à géométrie variable, pas mal d’artistes viennent directement à nous et certains nous allons vraiment les chercher, lorsque nous avons vraiment un coup de cœur, cela arrive de temps en temps et dans ces moments là, nous mettons tout en œuvre afin de pouvoir travailler avec lui/eux. Tout cela doit, bien sûr, rester dans notre ligne directrice afin de rester cohérent. Notre démarche est très artistique puisqu’au delà de la simple représentation, nous construisons avec les marques un univers avec des artistes très charismatiques et tous dotés d’un réel sens artistique.

 

  • Le nom d’un artiste représente finalement une marque à positionner et à défendre. Comment se présente la concurrence sur le marché de la musique ?

La concurrence est bien là mais  le fait est que chaque artiste est unique et possède une image différente, c’est justement là que l’intervention doit  être adaptée et le choix judicieux, il y a donc de la place pour chaque artiste sur ce marché, dans une époque où l’image, notamment à travers les réseaux sociaux, devient primordiale pour une marque, un événement ou un lieu.

Je peux prendre l’exemple de SoKo sur lequel nous avons travaillé l’endorsement à Cannes avec Swarovski, leur pari était vraiment de se tourner vers les jeunes gens modernes, dans un moment où la vague underground et arty devient de plus en plus puissante, qui mieux que SoKo pouvait incarner  leur image sur le tapis rouge ?

 

  • Quels outils un artiste a à sa disposition pour se différencier des autres ?

Les outils de l’artiste sont nombreux, notamment son univers, qu’il perfectionne souvent depuis le début de sa carrière, à travers ses collaborations, au niveau des synchronisations, des shooting et des magazines avec lesquels ils traitent, les marques avec qui ils travaillent. A l’heure actuelle, l’image d’un artiste est devenue quelque chose d’absolument nécessaire car c’est cela qui permettra de le positionner dans le monde du luxe ou ailleurs par la suite, d’où le travail très important des managers.

 

  • Quels artistes êtes-vous le plus fier d’avoir mis en avant depuis la création de Belgrad Music ? Pourquoi ?

Nous avons de nombreux artistes avec lesquels nous sommes très fiers de collaborer, notamment La Femme, Is Tropical, JB Dunckel du duo « Air », SoKo mais nous nous mobilisons de la même façon pour chaque artiste car à partir du moment où nous commençons à travailler avec eux, il s’agit vraiment d’un échange, nous voulons garder un côté humain, loin de ce système de cash machine, afin que les artistes qui nous rejoignent sentent qu’ils peuvent vraiment développer leurs capacités artistiques à nos côtés.

 

Retrouvez Belgrad Music et leurs plus grandes réalisations sur leur site, Facebook et Twitter !

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant au CELSA-Sorbonne.
Diplômé de l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Cyril Garrech
Suivez-moi !