Drôle d'histoire !

Alexander McQueen : le vendeur de rêves lugubres

Après avoir vu le Testament d’Alexander McQueen, documentaire réalisé par Loïc Prigent, je me suis fait la réflexion que la provocation, outil publicitaire par excellence, pouvait revêtir une magnifique parure.

Décédé en 2010 à l’âge de 40 ans, Alexander McQueen fut un créateur de mode anglais aussi mythique que provocateur. Appelé le « Prince des Ténèbres » par Vanity Fair, McQueen était considéré comme un créateur d’exception morbide, moderne et visionnaire. Et si ses créations lui ont permis d’accéder à la notoriété, ce n’était pas sans compter son talent à organiser et promouvoir ses défilés !

En effet, ses défilés égalaient les plus grands spectacles d’art moderne ! Et permettaient, que cela soit par le bouche-à-oreille ou les rediffusions TV, de forger une image de marque mythique pour Alexander McQuinn.

Pour le défilé automne-hiver 1996, le créateur s’inspirera par exemple de la Divine Comédie de Dante et organisera son défilé dans une église, où les mannequins défileront dans des tenues lugubres, dénudées et ornées de crucifix.

economyandco Alexander McQueen

Défilé Automne-Hiver (1996) / source : L’Express Style

 

McQueen avait déjà choqué l’Angleterre l’année d’avant, lorsqu’il organisa le défilé « Highland Rape » ( « Le viol de l’Ecosse par l’Angleterre ») dans lequel ses modèles défilaient seins nus.

economyandco alexander McQueen

Défilé « Highland Rape » (1995) / source : elisamotterle.com

 

Pour la collection printemps-été 1998-1999, intitulée « Golden Shower », le créateur fera défiler ses mannequins sous une pluie couleur or !

economyandco Alexander McQueen

Défilé « Golden Shower » (1998) / source : modadesubculturas.com

 

En 1999, McQueen clôturera son défilé « N°13 » avec le mannequin Shalom Harlow, entourée de deux robots qui l’aspergeront de peintures.

economyandco Alexander McQueen

Défilé « N°13 » (1999) / source : kering.com

 

Enfin, pour sa splendide collection « The Girl who lived in a Tree », le créateur mettra en scène l’histoire d’une femme vivant dans les arbres et qui quitte la forêt pour se marier à un prince. On suit une évolution extraordinaire des tenues, passant du noir de la forêt à l’or royal des robes de princesses. McQueen fit construire un arbre gigantesque changeant de couleur au fil de la collection. Un défilé, en plus d’être visuellement magnifique, accompagné par la musique de Nirvana au violon ! (Regardez la vidéo à partir de 00:41 minutes pour savourer la musique !).

Mais ce sera sans conteste son dernier défilé, quelques jours avant sa mort, qui marquera les esprits. Intitulé « Plato’s Atlantis », ce défilé mettra en scène une vision du futur époustouflante, dans lequel les mannequins auront une apparence mi-humaine mi-créature marine. En installant à même le podium deux énormes caméras mouvantes, McQuenn retransmettra en streaming et en live son spectacle. Un grand coup de communication pour le créateur.

economyandco Alexander McQueen

Défilé « Plato’s Atlantis » (2010) / source : vogue.com

 

McQuenn a ainsi développé un univers fascinant autour de ses créations, faisant de ses défilés des spectacles prisés par le monde de la mode. Imprégnés de provocation mais aussi de poésies, ses collections ont pu s’exporter internationalement, faisant du « Prince des Ténèbres » un marchand de rêves hors-pair.

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant à l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Consultant en communication freelance.
Cyril Garrech
Suivez-moi !