Drôle d'histoire !

Air Europa fait payer 60 euros ses candidats pour passer un entretien

Le 13 janvier 2016, des associations et syndicats espagnols ont dénoncé la grande compagnie aérienne Air Europa Express d’avoir fait payé plus de 2000 candidats pour participer à des entretiens d’embauches !

Le tollé espagnol

Le syndicat espagnol de pilotes de l’aviation commerciale Copac a en effet dénoncé le processus de sélection à l’embauche chez Air Europa Express, qui a fait payer 60 euros chaque candidat à un poste pour faire partie du personnel. Le 11 janvier 2016, à Valence, la compagnie a organisé une journée de sélection pour occuper ses 100 postes de pilotes et 150 postes d’hôtesses et de stewards. Pour participer à cette procédure de recrutement, 2000 candidats ont donc déboursé 60 euros, sans avoir – bien entendu – la certitude d’être embauché par la suite !

Le syndicat Copac n’a pas hésité à fustiger cette sélection qu’il considère comme une « pratique illégale ». « Tout type d’encaissement est immoral » a indiqué le syndicat, avant d’ajouter que ce processus de recrutement était « préjudiciable à la profession de pilote, aux professionnels eux-mêmes et pour le secteur de l’aviation […].»

Ce qu’a répondu la compagnie

La compagnie aérienne low-cost Air Europa Express n’a ni confirmé ni rejeté ces propos. Le responsable de la communication a seulement répondu que les recruteurs étaient « très contents » de ce processus de sélection !

En France, l’article L1132-1 du Code du Travail précise qu’ « aucune personne ne peut être écartée d’une procédure de recrutement » et ce, de quelques moyens discriminatoires que ce soit : qu’il s’agisse du sexe, de l’apparence, de la religion, de l’appartenance à un syndicat, de la situation maritale, d’un éventuel handicap, ou encore de sa classe sociale, dont le montant de son compte en banque… Ce qui se résume à la pratique immorale à laquelle s’est adonnée la compagnie aérienne.

Cyril Garrech
Suivez-moi !

Cyril Garrech

Fondateur et rédacteur en chef d'E&Co!
Étudiant au CELSA-Sorbonne.
Diplômé de l'École de Management de l'Institut Mines-Télécom.
Cyril Garrech
Suivez-moi !